Contact :

contact@les-jardiniers-a-velo.fr
Tel. 06 45 35 11 21
Paris et proche banlieue
les jardiniers à vélo sur Facebook

Des jardiniers à vélo à l’étranger :

peters-compagny_norfolk-UK_les-jardiniers-a-velo-fr_8freight

Voici une présentation de différents jardiniers à vélo partout dans le monde, pour montrer que c’est possible et que ça existe ailleurs, que l’on peut garder notre motivation et continuer dans cette voie !

Il y a plus à peu prêt cinq ans nous travaillions sur un blog appelé « jardinage-alternatif » où nous montrions des techniques pour éviter les engins motorisés, l’arrosage, les plantes trop horticoles, etc.

Nous étions tombé sur « les jardiniers à bicyclette » qui nous avait beaucoup plus. C’est d’ailleurs eux qui nous ont inspiré à nous lancer avec « les jardiniers à vélo » et nous les en remercions !!

 

les-jardiniers-a-bicylclette_les-jardiniers-a-velo

 

 

«Cela fait déjà deux ans que l’entreprise existe sous la houlette de Ian Christopher Goodman qui a parti le bal» (citation de 2010), raconte en souriant Diane Boyer, horticultrice chez Jardiniers à Bicyclette et résidente du Mile End. Permaculture, jardinage biologique en pots et en milieu urbain, créativité et esthétique, agriculture et développement, toits et terrasses, recyclage et réutilisation, etc., les domaines du jardinage écoresponsable sont vastes.

 

«Nous ne sommes pas des architectes paysagistes, mais nous conseillons les clients quant à l’aménagement et l’organisation de leur jardin d’agrément ou potager. Nous concevons des petits paysages; nous proposons des consultations et des solutions biologiques; nous faisons également le nettoyage, l’entretien et le désherbage. On a plein d’astuces pour fertiliser naturellement les sols et y attirer les organismes utiles à l’équilibre des espaces verts et en éloigner les nuisibles. Tout notre outillage est manuel, donc sans pollution sonore», insiste Diane. «Entre autres, nos tondeuses sont manuelles. 80% de notre travail se fait à vélo, à pied ou via la STM (Société de transport de Montréal)

 

«À moins d’un gros chantier, nous fonctionnons en petite équipe. Nous tenons à offrir des services personnalisés afin que les gens participent à l’installation et à la création de leur jardin», poursuit Diane. «Nous croyons beaucoup à l’initiation par le mimétisme, l’exemple et l’accompagnement. Il est plus agréable pour certaines personnes de faire leur jardin s’ils le font avec d’autres gens. Et cela nous permet aussi d’éveiller les consciences »

 

 

Pas d’empreinte sur la Terre

 

«Notre petite entreprise de jardiniers aime faire les choses différemment pour nous rendre dans les jardins, les cours ou les balcons pour créer des jardins fonctionnels, comestibles et abondants. Notre entreprise est la plus écolo de Montréal. Son empreinte écologique équivaut à celle d’une roue de vélo. Nous avons encore un impact et nous pouvons agir. Savez-vous qu’en prenant le vélo plutôt que la voiture, vous réduisez vos émissions de dioxyde de carbone de plus de 5 tonnes par an en moyenne? »

 

En évitant les tondeuses et les souffleurs à essence, en arrosant les plantes plus tôt en journée et en mangeant local et bio, chacun peut encore réduire son bilan carbone de près de 3 tonnes. « Ajoutez le vélo et vous passez à 8 tonnes! Un Nord-Américain moyen libère 20 tonnes de CO2 par an uniquement en utilisant des machines», rappellent nos « cyclojardiniers » sur leur site internet.

 

 

Jardiner local !

 

Ces mêmes « cyclojardiniers » conseillent préférablement les plantes indigènes qui prospèrent à Montréal, parce que, «en plus d’être jolies, elles sont parfois comestibles, médicinales, et attirent les oiseaux et les pollinisateurs.»

Comme les jardins s’endorment pendant l’hiver, « nous cherchons à développer un secteur pour le jardinage d’intérieur », reprend Diane. Dans le même sens, nous animons des ateliers auprès des enfants et des commissions scolaires. Enfin, en parallèle, nous essayons de développer aussi les plantes dépolluantes d’intérieur tel que le pothos (Scindapsus aureus, ou Lierre du diable), une plante dont les facultés dépolluantes ont fait l’objet de plusieurs études par la NASA pour les voyages en navette spatiale

 

Toutes les infos sur www.jardiniers-a-bicyclette.org

(source de l’article)

 

 

 

 

 

 

 

 

//////////////////oo//////////////////

pedalpeople_les-jardiniers-a-velo

 

La coopérative des « Pedal People« est une coopérative de travailleurs à Northampton, Massachusetts, Etats-Unis. Ils proposent un programme de compostage (récupération des déchets à domicile et traitement).

Ils proposent également de la livraison à vélo, du transport à la personne, des ateliers et enfin du jardinage à la façon des jardiniers à vélo.

 

 

 

 

 

 

 

 

//////////////////oo//////////////////

 

 

 

 

 

carry-me-a-bike_hakney-UK_les-jardiniers-a-velo-fr

Les Amis de la station de Homerton (angleterre) ont transporter des outils grâce à un vélo cargo Yuba, afin de mener à bien une action de semis de fleurs sauvages.

Le vélo leur a été prêté par « Carry Me a Bike », une nouvelle entreprise sociale mis en place avec un gond communautaire du London Cycling Subvention.

Sa fondatrice Alix Stredwick : « Cargo vélos peuvent aider à réduire la dépendance des transports motorisés. Nous voulons faire porter des charges en vélo une activité quotidienne, comme il est dans de nombreux pays tels que les Pays-Bas et le Danemark. Nous voulons promouvoir les vélos pratique, économique, environnemental et de fret des services de santé pour les familles, les entreprises et les groupes communautaires à Hackney et au-delà. »  (source)

 

 

 

 

 

//////////////////oo//////////////////

 

 

 

 

 

 

Steve-Perez_The-Green-Gardener-Eco-Friendly-Landscaping-Odd Jobs-&-Knife Sharpening_les-jardiniers-a-velo-fr

Perez (USA) se déplace toute sa route de jardinage sur un vélo à trois roues. Il ne utilise pas un souffleur de feuilles ou même cisailles électriques.

 

« Trois gars sautent de leur camion avec un tas d’outils électriques, hacher tout cour, faire un tas de bruit, puis revenir en arrière dans leur camion, le tout dans environ 15 minutes. »

Un travail classique pour Perez dure environ 90 minutes, et il ne peut pas se rendre à plus de cinq clients par jour. La plupart des clients de Perez sont dans l’écologie et des plantes indigènes, et ils sont prêts à payer un peu plus pour un jardinier qui voit le monde comme ils le font, dit-il.

«Je ne polluent pas, » at-il dit. « Ceux qui me paient en sus vraiment dans la chose écologique. »

Tondeuses à gazon à essence sont parmi les machines les plus inefficaces lorsqu’il se agit de la consommation de gaz et d’échappement, selon les experts de la qualité de l’air.

Quant à devenir riche, Perez a dit qu’il a essayé et ne aimait pas ça. (source)

 

 

 

 

 

 

//////////////////oo//////////////////

 

Torronto_mycitygardener_les-jardiniers-a-velo-fr

 

Audrey Flandre estime que les populations urbaines devraient avoir la possibilité de profiter d’heureux espaces verts sains, petits ou grands. En quinze ans Audrey a aidé des milliers de personnes avec leurs jardins, du jardin potager à l’école locale. (source)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

//////////////////oo//////////////////

revolution-compost-trailer-on-vermont-campus_les-jardiniers-a-velo

 

Révolution compost est l’un des services offert « One Revolution Vermont », un service de livraison à vélo et de de récupération des déchets ménagés et des entreprises sur une base hebdomadaire ou bi-hebdomadaire avant de les déposer dans un centre de transfert local. Ils offrent également compost fini à leurs clients.

 

 

 

 

 

 

 

 

//////////////////oo//////////////////

bracknell-UK_Neil-Gean_les-jardiniers-a-velo

Neil Egan se fait appeler « The Bike Gardener », empile tous ses outils, et une tondeuse à gazon, dans une remorque attachée à l’arrière de son vélo et il dit avoir même inspiré ses clients grâce à son transport respectueux de l’environnement.

« J’allais sortir du chômage et je ne pense pas que quiconque m’aurait prêté de l’argent pour acheter une camionnette. Et je n’aurais pas eu les moyens pour en assurer une ou dépenser de l’argent pour l’essence. Mais j’avais un vélo et je ai pensé que je pourrais l’utiliser à la place « .

 

 

 

 

 

//////////////////oo//////////////////

The-East-Side-Compost-Pedallers_Ray-Mitrano-et-son-velo_Photo-John-Anderson_les-jardiniers-a-velo-frL’idée d’origine de « The East Side Compost Pedallers » est quadruple : la durabilité, la communauté, la simplicité et la créativité. Quatre cyclistes partent chaque vendredi avec leurs vélos cargo dans toute la région pour aller chercher des tas de déchets organiques. Les clients remplissent des bacs individuels qui sont ensuite pesés et ajoutés aux grands seaux de vélo avant d’être pris en charge… Plusieurs partenaires (dont une ferme, une université et un jardin communautaire) le récupèrent pour en faire du compost pour s’en servir ensuite pour faire pousser leurs légumes. 

 

 

 

 

 

 

//////////////////oo//////////////////

UK-brightoncyclinggardener_les-jardiniers-a-velo-fr
The cycling gardener

« Je suis basé à Kemptown sous le soleil de Brighton et offre une gamme de services de jardinage organiques partout Brighton and Hove, en mettant l’accent sur la durabilité environnementale et de bonnes pratiques de jardinage. Avec une remorque complète d’outils Je suis en mesure d’effectuer la plupart des travaux de jardinage des grandes distances à l’entretien général, la tonte, l’élagage, le gazonnement et la plantation. »

 

 

 

 

 

 

//////////////////oo//////////////////

 

liverpool-cycle-gardener_les-jardiniers-a-velo-frfriendsoftree_les-jardiniers-a-velo-fr

friendsoftree_les-jardiniers-a-velo  velocargo__les-jardiniers-a-velo-fr

judymargo_serre-déplacée-deux-miles_pedal-peolple_les-jardiniers-a-velo long_john_thonett_640_04

Australia_Bruce-the-Gardener_les-jardiniers-a-velo-fr

A gardener delivering plants on a bike at Beijing bicycle-gardener_sweet-ride_les-jardiniers-a-velo-fr6385011089_d646c26665_b

Laisser un commentaire